fbpx
bandeau Hero Presse
  • Liste des actualités
  • Quand un projet d’études sert pour porter secours aux sinistrés de la tempête Alex

Quand un projet d’études sert pour porter secours aux sinistrés de la tempête Alex

TER solidaire tempete AlexAprès la tempête "Alex," grâce à la proposition de Marc Ciais, diplômé ESTACA et intervenant en filière Transports urbains, TER Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur a fait circuler des trains chargés d’eau potable et de vivres de Nice à Breil-sur-Roya. 

 

Du projet d’études de la filière ferroviaire…

« Comment transformer un train TER en train de marchandises, en considérant la charge maximale supportée par m2, et avec l’objectif que la masse totale de l’engin chargé soit égale à celle du train rempli de voyageurs ? »

. Tel est le projet que Marc Ciais, ingénieur SNCF dirigeant l'unité opérationnelle maintenance TER Azur et professeur à l’ESTACA avait proposé à ses étudiants il y a quelques années.


Ce type de projet d’études fait partie des nombreux projets académiques sur lesquels les étudiants travaillent tout au long de leur formation qui donnent lieu à des mises en application concrètes dans certains cas. La pédagogie par projet fait en effet partie de l’ADN de l’ESTACA. Dès les premières années de formation, l’Ecole favorise l’acquisition de compétences à travers ces projets proposés et encadrés par des intervenant de l’Ecole, par des partenaires industriels, par les laboratoires de l’Ecole, ou même par des étudiants dans le cadre des véhicules ou systèmes conçus et construits dans le cadre associatif. Mais les étudiants de la filière ferroviaire qui ont planché sur le sujet de la transformation d’un train de marchandise en train de fret n’avaient pas imaginé que leur étude serait un jour mise en œuvre en un temps record pour ravitailler des zones sinistrées du Sud de la France.


… à l’industrialisation par une équipe SNCF pour disposer d’un train de fret en 48h


Lorsqu’après la tempête Alex qui a touché le Var début octobre, Marc Ciais entend que la SNCF doit déployer des trains « solidaires » pour ravitailler en eau potable et denrées de première nécessité les populations coupées du reste du monde faute de route accessible, il pense immédiatement à ce projet sur lesquels des étudiants ont planché. Il propose de mettre en application l’étude réalisée par les étudiants et de transformer un TER classique en TER de fret pour acheminer e maximum de marchandises possible en sécurité jusqu’aux portes de la vallée de Roya. La solution a l’avantage de pouvoir être mise en œuvre rapidement, la rame «cargo» étant raccordée à une rame Voyageurs. Afin de créer les espaces nécessaires et augmenter ainsi la quantité de palettes embarquées, le plan d’action était le suivant : enlever et déplacer 60 sièges sur 170 ainsi que les porte-bagages et les parois vitrés intérieurs puis, poser plancher de protection était installé pour ne pas endommager la rame. L’équipe SNCF a ainsi pu rapidement déposer les aménagements intérieurs de quelques rames du TER et adapter les planchers pour le transport de palettes. Les équipes ont ainsi pu industrialiser un "TER solidaire" en 48 heures chrono.

Par cette implication solidaire et la prouesse technique, le TER ainsi adapté a pu embarquer l’équivalent de 25 palettes, à 12 tonnes de marchandises, chaque matin, jusqu’aux zones sinistrées.

Mots-clés: Formation, Mobilité durable, Fonds de dotation

Flux d'actualités