bandeau Hero Presse
  • Liste des actualités

Un business game pour plonger les étudiants au cœur des problématiques environnementales des grandes villes

Actu Keolis janv2020Le 22 janvier dernier, l’entreprise Keolis était présente à l’ESTACA pour proposer un business game de deux jours aux étudiants ESTACA de 5e année de la spécialité éco-mobilité ce mercredi. « La ville d’Ecocity est confrontée à des enjeux importants en matière d’environnement, d’emploi et de santé publique. Les indicateurs de pollution sont alarmants. Les citoyens sont très sensibles à ces questions et le Maire souhaite leur proposer une nouvelle offre de transport public qui dynamisera la ville, contribuera à l’accès à l’emploi et réduira les problématiques sanitaires ». Voilà le sujet sur lequel les étudiants ont planché !

Les futurs ingénieurs avaient 24h pour proposer une nouvelle offre de transports urbains à l’échelle de cette « ville pilote » qui concentre les problématiques auxquelles sont confrontées toutes les grandes métropoles. Le dossier proposé à l’issue de cette réflexion devait intégrer des propositions commerciales, financières et environnementales précises.

L’utilisation des véhicules particuliers et des 2 roues motrices devait être réduite à 74 % du trafic et les déplacements effectués en transports publics et modes doux devront passer de 7,3 % à 26 %. Une feuille de route ambitieuse, avec des enjeux réalistes, à l’heure où les décideurs publics multiplient les propositions pour « sortir » la voiture des centres villes.

« À travers ce business game, nous souhaitions que les étudiants touchent du doigt des enjeux très contemporains, proches de ceux qu’ils rencontreront une fois diplômés. L’expertise d’une entreprise leader telle que Keolis nous a permis de concevoir un cas pratique en prise avec le réel. » précise Seyni M’Baye, directeur des partenariats à l’ESTACA.

Keolis est le premier exploitant mondial de métros automatiques et de tramways. Partenaire de référence des décideurs publics, il est également le n°1 français du transport urbain. C’est un des partenaires privilégiés de l’ESTACA.

L’association étudiante EstaTrain devient Guided Ways !

guidedwaysteamactu

Depuis plus de 10 ans, l’association participe directement au développement de la filière ferroviaire et transports guidés. Elle permet aux étudiants de développer leur réseau professionnel, d’augmenter leurs compétences en ingénierie ferroviaire et d’acquérir une réelle culture ferroviaire.

Soucieuse des enjeux de demain, l’association se dote d’une nouvelle identité en revoyant intégralement son nom, son logo et sa communication visuelle. Elle aura le plaisir de dévoiler cette nouveauté lors du diner annuel des anciens à la maison de la RATP en présence de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports, de Christian Galivel, DGA du groupe RATP et Guillaume Marbach, directeur général de SNCF Réseau Île-de-France. 

Tout au long de l’année, l’association offre la possibilité à ses membres de s’investir dans des projets techniques et de développer leur savoir-faire dans la gestion de projet.

 

Elle a par exemple proposé les projets :

  • SARDINE : développement d’un simulateur de conduite de train pédagogique reproduisant la dynamique ferroviaire
  • RENARD : création d’un circuit de modélisme interactif et représentatif du réseau ferroviaire français

Guided ways propose de nombreuses conférences sur des thèmes techniques ou des problématiques d’actualités. En décembre dernier, Alain Krakovitch, Directeur général de SNCF Transilien, est par exemple venu à l’ESTACA pour aborder les enjeux du mass transit à l’horizon des Jeux Olympique de 2024.

L’association propose également de nombreuses visites d’entreprises aux étudiants. La prochaine est prévue chez Alstom début février. 

Echanges internationaux : un passage obligé pour s’ouvrir au monde !

international

Dans le contexte de la mondialisation industrielle et économique, les entreprises du secteur des transports sont les premières impactées. Elles cherchent à recruter des ingénieurs qui non seulement maitrisent les langues étrangères mais savent aussi appréhender les différences culturelles. L’ESTACA favorise cette ouverture sur le monde à travers une expérience internationale obligatoire pendant le cursus, soit sous forme de stage en entreprise, soit en semestre d’échange dans une université partenaire. La connaissance de l’autre passe aussi par les relations qui se nouent avec les étudiants internationaux qui viennent de plus en plus nombreux à l’ESTACA.

L’ESTACA a actuellement une cinquantaine de partenaires à l’étranger. Ce semestre, 82 étudiants partent à la découverte de nouvelles cultures et auront le plaisir d’étudier au sein de 34 universités à travers le monde : Etats Unis, Canada, Royaume Unis, Espagne, Allemagne, Chine, Mexique, Inde, etc. Au total 16 pays sont représentés dans les destinations choisies par les étudiants.

En ce qui concerne les étudiants accueillis à l’ESTACA : 21 étudiants internationaux viennent d’arriver pour suivre un programme 100% en anglais intitulé « Aeronautics and Automotive Design ». Durant 4 mois ils vont suivre un programme d’enseignement technique entièrement en anglais couplé à un accompagnement culturel et linguistique (cours de français et d’interculturalité, activités hors campus). Originaires du Mexique, d’Allemagne, de Corée, d’Inde, de Chine ou encore des Etats-Unis, ils sont accompagnés durant ces quelques mois par leurs parrains ou marraines ESTACA.

En parallèle certains étudiants ont l’opportunité de compléter leur formation ESTACA avec un bi-diplôme. L’ESTACA a reçu la visite de la responsable recrutement de l’Université Cranfield. L’objectif de cette visite est de présenter aux étudiants les Masters of Science ainsi que les modalités d’admission, d’inscription et de bourses à l’Université de Cranfield, classée 27ème dans le classement mondial en Engineering.

Une nouvelle chaire de formation sur les « Véhicules Autonomes » avec Renault et Bertrandt

Actu chaire Véhicule Autonome 2020ESTACA, Renault et Bertrandt ont officialisé le lancement d’une chaire d’enseignement dédiée aux véhicules autonomes. L’objectif est d’accompagner la montée en compétences des professionnels de l’industrie automobile sur les technologies des véhicules autonomes et connectés. Chaque année, une vingtaine de professionnels à « haut potentiel » intègrent, pour trois ans, un cursus de 1 200 heures de formation délivrant un diplôme d’ingénieur.

Pour créer les contenus du programme ingénieur Véhicules, Systèmes Autonomes et Connectés, l’ESTACA s’est appuyée sur Renault et Bertrandt, signataires de la chaire, mais aussi sur PSA Groupe, Faurecia, FEV, Valeo, Plastic Omnium, Segula technology, Moveo et l’Institut pour la Transition Énergétique VEDECOM (Véhicule Decarboné et Communicant). Ils ont établi conjointement le contenu du cursus, pour qu’il corresponde aux besoins réels de l’industrie automobile et permette d’acquérir les compétences nécessaires au développement des véhicules autonomes dans les prochaines années.

Ce programme, proposé en alternance, pour l’instant dans le cadre de la formation continue, comprend 1200 heures de cours, réparties sur trois ans. Il aborde les matières suivantes : Internet des objets (IoT), Big Data, machine learning, ou encore cyber-sécurité. Il permet l’obtention d’un diplôme d’ingénieur, habilité par la CTI (Commission des Titres d’ingénieur).

Les principaux débouchés identifiés à l’issue de la formation couvrent tous les nouveaux métiers de l’ingénierie du véhicule du futur et les services associés. Les diplômés pourront ainsi s’investir dans des projets innovants au sein des entreprises du secteur des transports et de la mobilité en France et à l’international. La première promotion a intégré l’Ecole en septembre 2019.

Ce programme bénéficie du soutien financier du Programme d’Investissements d’Avenir

investissementAvenir
investissementAvenir2

Un jeune diplômé sélectionné à l’Agence Spatiale Européenne

temoignage Nicolas Soubirou2020Nicolas Soubirous, diplômés 2017, a été sélectionné dans le cadre du programme « Young Graduate Trainee » de l’ESA (European Space Agency) qui offre aux jeunes diplômés de réaliser un stage d’un an pour acquérir une expérience dans le développement et le suivi de projets spatiaux.

vdeo nicolas soubirous

Flux d'actualités

feed-image Abonnez-vous