bandeau Hero Presse
  • Liste des actualités

Travailler au plus haut niveau du sport automobile

breve 5 maxime menneglier actuMaxime Menneglier, diplômé ESTACA 2015, ingénieur performance simulateur F1 chez Red Bull Racing

À la fin de sa 3ème année à l’ESTACA, Maxime a trouvé un stage chez Carlin, une écurie de F3 basée en Angleterre et en fin de 4ème année, il est retourné chez eux pour un an et demi d’immersion. « J’ai travaillé comme ingénieur performance durant deux saisons. À l’issue de cette formidable expérience, j’ai poursuivi mes études avec un Master en sport automobile à l’Université de Cranfield, toujours en Angleterre. » Il a ensuite enchainé sur un poste d’ingénieur exploitation pneumatique chez Pirelli en Angleterre pour la Formule 1 ainsi que pour le GT. Il travaillait notamment avec l’écurie Ferrari pour qui il suivait les performances des pneumatiques.

Depuis 2017 il a intégré l’écurie de Formule 1 Red Bull Racing qui fait évoluer les français Pierre Gasly et Max Verstappen. Il est ingénieur performance simulateur. Cela consiste à entrainer les pilotes avant chaque grand prix dans un simulateur de conduite pour les préparer à la course, notamment pour qu’ils apprennent les moindres détails du circuit. Le simulateur est aussi un outil extrêmement puissant pour l’équipe qui permet de tester un panel de réglages sur la voiture avant le weekend de course et vérifier qu’ils sont satisfaisants pour les pilotes. « Mon rôle est passionnant puisqu’il me permet de travailler au plus haut niveau du sport automobile mais aussi d’être en contact permanent avec les pilotes tout en assurant leur performance ainsi que celle de l’auto. Tous ces aspects de la compétition automobile, l’ESTACA a pu m’y préparer très tôt notamment grâce à un cursus de qualité mais surtout grâce aux différents stages en entreprise. »

Lorsqu’il revient sur son parcours, Maxime insiste : « Lorsque j’étais en terminale STI2D, je doutais mais j’ai décidé de tenter ma chance et de postuler à l’ESTACA. Si j’ai un seul conseil à donner, c’est de tout donner pour réaliser ses rêves. Et surtout ne pas hésiter à aller le plus tôt possible sur le terrain et parler aux écuries ! Si une passion nous anime, il faut foncer et oser ! »

Découvrez un témoignage vidéo de Maxime alors qu’il travaillait chez Pirrelli: https://www.youtube.com/watch?v=rwZjCZDYYTc

 
 

Le Ferroviaire : une filière qui réserve de belles carrières

News juin 2018 2

En France comme à l’International, les ingénieurs spécialisés dans le domaine des transports guidés et ferroviaires ne sont pas assez nombreux

TGV, tramways, métros automatiques, remontées mécaniques, manèges, sont autant de modes de transports guidés et ferroviaires malheureusement méconnus qui offrent de beaux défis à ceux qui ont le goût du challenge technologique. Ce secteur souffre parfois d’une image archaïque, alors que l’innovation est, plus qu’ailleurs, au rendez-vous dans ce domaine et le savoir-faire français reconnu aux quatre coins du monde. Il offre plus débouchés que tous les autres secteurs et des carrières passionnantes en France comme à l’international. Fer de France, l’organisme interprofessionnel qui fédère l’ensemble des acteurs du rail, annonce par exemple un besoin de 1 000 ingénieurs par an pour le ferroviaire quand seulement 400 sont actuellement formés dans les écoles spécialisées. L’ESTACA est une des seules écoles en France qui propose une formation spécifiquement dédiée aux transports guidés et ferroviaires.

La filière est proposée dès la deuxième année de prépa intégrée et permet en quatre ans d’acquérir une connaissance approfondie du secteur. Grâce aux 12 mois de stages, aux projets d’études concrets, aux enseignants qui sont des professionnels en activité et aux partenariats avec des entreprises telles que SNCF, Alstom, Ikos Consulting, Keolis, les étudiants sont parfaitement opérationnels à la sortie de l’Ecole. De fait, cette filière offre le meilleur taux d’employabilité avec 91% des diplômés en activité avant l’obtention de leur diplôme et 100% dans les 2 mois qui suivent celui-ci, tous en CDI. Sans oublier les activités extra-scolaires et l’émulation entre étudiants passionnés par les trains, tramways et autres véhicules filaires ou sur rail: l’association ESTATRAIN organise ainsi des visites de sites, un voyage d’études sur le salon international Innotrans à Berlin pour tous les étudiants de 4e année et a conçu et construit un simulateur de conduite de TGV.
Alors, avis aux amateurs de défis et de challenges pour l’avenir : le ferroviaire vous attend !

Vous rêvez d’une carrière à l’international ?

breve internationnale

ESTACA fait partie des écoles qui placent le mieux ses diplômés à l’international : Arthur et Aurore créent des nano-satellites en Californie chez Planet Labs, Virginie pèse des A380 en Allemagne chez Safran, Maxime améliore les pneus pour la Formule 1 et le GT en Angleterre, Victor a livré une télécabine surplombant un lac pour POMA Beijing Ropeway Co. LTD en Chine, etc.

Retrouvez toute la communauté ESTACA grâce au widget « Ingénieurs ESTACA dans le monde » ! 

Ingénieurs ESTACA dans le monde

5 raisons de choisir une école spécialisée

breve 7Quelles sont les questions que vous devez vous poser lorsque vous choisissez votre future école

  1. Je choisis de devenir ingénieur dans le secteur qui me plait, sans être soumis aux aléas d’un concours après les classes prépa.

A l’ESTACA :

  • Libre choix de ma filière transport dès la 2e année : aéronautique et spatial, automobile ou ferroviaire ;
  • Pédagogie innovante qui valorise les projets en équipe encadrés par des industriels du secteur;
  • Des passions ou centres d’intérêt partagés avec mes camarades de promo
  1. J’intègre une école qui propose dès l’après-bac des enseignements concrets orientés vers mes centres d’intérêt

    • Initiation aux 4 filières transport dès la 1ère année
    • Des TP et cours qui s’appuient sur des cas d’études issus de l’industrie des transports
  1. Je côtoie pendant toutes mes études des experts du secteur

  • 70% des enseignants issus du monde de l’entreprise, en grande majorité des experts du domaine des transports
  • Partenariats privilégiés avec les grands noms du Transport
    • Aéronautique : Airbus Group, Dassault, Air France, Thales ;
    • Automobile : Renault, PSA, Valeo, Bosch, Faurecia, Delphi ;
    • Ferroviaire : Siemens Transportation, Veolia Transport, Systra, Alsom, SNCF, Bombardier ;
    • Spatial : Astrium, MBDA, Arianespace, CNES, Thales Alenium Space, Alcatel Space.
  • Nombreuses opportunités de stages au sein de ces entreprises
  1. Je m’engage dans des projets associatifs tournés vers l’innovation et j’apprends mon futur métier aussi à travers des projets extra-scolaires:

Par exemple :

  • Conception de véhicules innovants pour l’Eco Shell Marathon ou la Formula Student,
  • Conception et fabrication de fusées avec ESO
  • Formation au pilotage amateur avec le Cercle aéro ou Flying West
  1. J’ai une garantie d’embauche à la sortie de l’Ecole dans un secteur en pleine innovation

    • Le secteur des transports est très porteur ! C’est le second secteur de recrutement des jeunes ingénieurs (selon l’enquête de la Conférence des Grandes Ecoles). Des gros besoins d’ingénieurs et de belles carrières pour l’avenir pour répondre aux défis de demain : respect de l'environnement, maîtrise de la consommation énergétique, véhicules connectés et autonomes, sécurité, etc.
    • ESTACA a la cote auprès des employeurs qui recherchent des experts opérationnels dès la sortie de l’Ecole pour répondre aux nouveaux marchés émergents. Les entreprises qui recrutent les ingénieurs ESTACA, apprécient leur côté passionnés et opérationnels.
    • Selon l’enquête insertion réalisée en 2018, 98% de la dernière promotion était en activité avant la remise des diplômes. La moitié était embauchée dans l’entreprise dans laquelle ils ont réalisé leur stage de fin d’études. 20% sont partis travailler à l’étranger et 60% occupent un poste en lien avec l’international.

Les étudiants de la filière Automobile de 5ème année de la spécialisation Allègement Véhicule s’illustrent au Challenge ARCELORMITTAL 2019

Prix ArcellorMittal Mars19Ce challenge de haute technologie, ouvert aux étudiants de Master 1 et 2, d’universités technologiques et aux écoles d’ingénieurs de toute la France, portait sur la recherche de nouvelles solutions technologiques en acier permettant l’allègement des véhicules et l’optimisation des techniques de mise en forme et d’assemblage des pièces en acier.

C’est un jury composé du directeur du laboratoire de Montataire, de 3 chefs de service Recherche et Développement et une responsable du service Innovation qui a récompensé les 2 équipes de l’ESTACA. L’équipe qui a remporté le prix de l’innovation a été récompensée pour son projet « Multi-System connection design using additive manufacturing » et celle qui s’est illustrée pour le prix de la meilleure gestion de projet est « Designing a tubular front axle cradle horn »

Ce challenge est intégré à la formation depuis 2015. Il est encadré par les enseignants-chercheurs d’ESTACA’Lab.

Mars19 ArcelorMital 2
Mars19 arcelorMital