bandeau Hero Presse
  • Liste des actualités

Campagne BDE : Moment fort de la vie étudiante !

GIF BDEChaque année les deux campus élisent leurs nouveaux BDE. Cela donne lieu à une belle semaine pleine de défis et de rebondissements au mois d’avril.

Cette année encore les étudiants se sont affrontés lors d’une campagne haute en couleurs. Les listes n’ont pas lésiné sur les bonnes idées et activités pour séduire leurs électeurs : taureau mécanique, photomaton, crêpes à volonté, chili con carne, hotline, structures gonflables, laser game, défis entre listes, etc.

Sur le Campus Ouest, l’année sera violette et à forte influence mexicaine avec l’équipe O Del Pepez et sur le Campus de Paris-Saclay, beaucoup de fun au programme avec l’équipe Flashback.

Reste maintenant aux deux BDE élus à démontrer à leurs électeurs qu’ils sauront être à la hauteur du programme qu’ils ont défendu et animeront aussi bien la vie étudiante en 2018-19. Les étudiants attendent notamment de leurs BDE : une intégration réussie des nouveaux admis, de belles soirées, des afterworks, des partenariats avec des banques ou des commerces de proximité, du soutien en période de partiels, etc.

Contribuer à la dépollution et qualité de l’air : un enjeu majeur pour la recherche

vignette Actu pollution recherche 18Les transports sont une cause majeure de pollution de l’air en émettant non seulement des polluants gazeux (NO, NO2) mais aussi des particules fines et ultrafines (c'est-à-dire de taille inférieure à 100 nanomètres). Ces dernières sont extrêmement nocives puisqu’elles pénètrent très profondément dans le système respiratoire. Tous ces polluants se retrouvent aussi bien dans l’atmosphère qu’à l’intérieur des habitacles des véhicules en s’infiltrant via les systèmes d’aération et les ouvertures latérales entre autres. Les enseignant-chercheurs de l’ESTACA travaillent en collaboration avec d’autres laboratoires et des industriels pour contribuer à mieux connaitre ces polluants.

Par exemple dans le cadre du projet CAPTIHV (Caractérisation et Analyse des Polluants issus du Transport automobile et de leur Infiltration dans les Habitacles Véhicules), financé par l’ADEME et labellisé par le pôle de compétitivité ID4CAR, l’objectif est de caractériser les polluants qui s’infiltrent dans les habitacles véhicules (NOX, particules fines et ultrafines) et des gaz à effet de serre (CO2) qui peuvent s’accumuler, ainsi que d’identifier les mécanismes d’infiltration des nanoparticules dans les habitacles véhicules par des études expérimentales en soufflerie.

De nouveaux équipements ont récemment été acquis pour développer les projets de qualification des sources de pollutions particulaires. Benoit SAGOT, enseignant-chercheur au sein de l’équipe « Qualité de l'Air et Dépollution » explique : Nous avons choisi un instrument qui est utilisé dans le domaine ferroviaire pour quantifier les émissions de particules de freinage, le ELPI+. Nous avons aussi pu nous équiper avec des matériels portables comme les Fidas Frog, qui sont des instruments conçus pour la surveillance des aérosols en air intérieur et en hygiène industrielle. Côté soufflerie, nous avons réceptionné un dispositif de type PIV, qui associé à un générateur de fumée permet de mesurer des champs de vitesse dans la veine d'essai. Enfin, les équipements portable (Dust-Trak et P-Trak) vont nous permettre de réaliser des mesures embarquées de qualité de l'air dans un habitacle en situation de roulage.

S’immerger dans la conduite de TGV en TP ferroviaire

vignette Actu projet sardine18« Fin d'année oblige, aujourd'hui les étudiants de 2ème année sont, le temps d'une matinée, plongés dans la peau d'ingénieurs d'essais, à l'occasion du 4eme TP de leur cours d'initiation ferroviaire. », post Facebook du projet Sardine du 28 avril 2018

Lancé en 2015 par l’association ESTATRAIN, le projet SARDINE (Simulation de la réAlité de l’InfRastructure ferroviaire et de la Dynamique des traIns eN mouvEment) est aujourd'hui devenu un outil qui permet de lier la conduite ferroviaire avec ses paramètres dimensionnants. Des améliorations ont été apportés au simulateur ces derniers mois pour que l’expérience de conduite soit au plus près du réel : un pupitre modifié avec deux écrans, un robinet de frein, un manipulateur traction / freinage qui permettent une prise en main des commandes à l’identique de ce que l’on trouve dans les trains.

La reproduction sonore des moteurs de TGV, l’utilisation de données Géoportail pour représenter la topographie du terrain ou encore la projection video des images de la simulation sont autant d’éléments qui permettent une mise en situation immersive.

ESTACA intègre le réseau aérospatial PEGASUS

vignette ACTU Europe Pegasus v2Admise au sein du réseau qui fédère les 26 meilleures écoles et universités aéronautiques et spatiales européennes, l’ESTACA conforte sa place parmi les écoles aérospatiales de référence

PEGASUS (Partnership of a European Group of Aeronautics and Space Universities) est un réseau européen unique pour l’enseignement supérieur dans l’ingénierie aérospatiale. Il fédère les 26 meilleurs établissements de 11 pays européens. ESTACA a été sélectionnée pour intégrer le réseau et devient ainsi la 5e école française membre de l'organisation, aux côtés d’ISAE SUPAERO, ENAC,ENSMA, Ecole de l’Air.

Les critères d’éligibilité pris en compte pour intégrer ce réseau sont :

  • la réputation et la reconnaissance de la qualité de l'éducation et la recherche, au niveau national et international ;
  • l’insertion professionnelle de ses diplômés dans l'industrie au cours des trois dernières années, démontrant la pertinence de son programme d'ingénierie pour l'industrie aérospatiale ;
  • la délivrance de diplômes en ingénierie aéronautique / aérospatiale dans le cadre du processus de Bologne.

L’intégration de PEGASUS va permettre à l'ESTACA de renforcer ses liens avec les institutions publiques, les industries européennes et internationales. Elle va également l'aider à accroître le rayonnement de son offre de formations aérospatiales à l’échelle européenne et de développer la notoriété internationale du diplôme ESTACA.

Médaille d’or au concours Lépine pour le projet ESTACA On the Salt !

vignette Actu concours lepineLe streamliner, projet de véhicule électrique à haute performance, a séduit le jury du célèbre concours Lépine International de Paris 2018. Ce concours récompense chaque année, à la foire de Paris, les inventions et innovations qui ont marqué l’année.

Le streamliner de 850 kg et 7 mètres de long, muni de deux moteurs de 250 chevaux chacun, entièrement pensé, conçu et construit par les étudiants ESTACA était présenté sur la foire du 27 avril au 8 mai 2018, à Paris. Le jury a récompensé le travail mené par les 21 étudiants partis en août dernier sur la mythique Speed Week de Bonneville aux Etats-Unis avec leur véhicule qui avait atteint les 247km/h sur la piste du lac salé.