bandeau Hero Presse
  • Liste des actualités

Un an au Maroc pour mettre en service une nouvelle Ligne à Grande Vitesse

train2

Je suis d’une nature curieuse. Je me suis intéressé très tôt aux transports car ils faisaient partie de mon quotidien : comment fonctionne un avion, le métro, la différence avec le bus, pourquoi y-a-t-il du retard, comment faire pour l’éviter ? Et plus je me posais de questions, plus celle de mon avenir s’éclaircissait : je voulais travailler dans ce domaine.

C’est lors d’une journée portes ouvertes à l’ESTACA que j’ai découvert la filière ferroviaire grâce à ESTATRAIN, association que j’ai intégrée dès ma 1ère année et dans laquelle j’ai évolué jusqu’à en devenir président. J’y ai acquis des compétences de gestion d’équipe, de gestion de budget, etc. mais elle m’a aussi permis d’être en contact avec l’administration de l’ESTACA, d’en voir les enjeux et les coulisses. J’ai beaucoup apprécié cette implication dans la vie de l’Ecole.

J’ai aussi eu la chance de partir une année en immersion au Maroc entre ma 4ème et ma 5ème année. J’ai postulé à la SNCF pour un stage de 4 mois et quand ils m’ont proposé de faire un VIE (Volontariat International en Entreprise), j’ai saisi l’opportunité. J’ai travaillé sur la sécurité et l’homologation de la Ligne à Grande Vitesse Tanger-Kenitra qui a été inauguré le 15 novembre dernier. C’était une grande fierté d’avoir contribuer à la mise en service de cette ligne lors de la grande fête officielle organisée par la SNCF ! Cette expérience m’a permis d’affiner mon projet professionnel et de repartir sur mes premières amours : l’exploitation. Aujourd’hui, je travaille à la mise à jour de scénario en situation de perturbation, un secteur qui me passionne.

Naïm MOHAMED, diplômé 2017 en ferroviaire

Conférence sur le Design Thinking pour les étudiants du campus Ouest

design

L’objectif des conférences proposées aux étudiants est de mieux comprendre l’environnement professionnel dans lequel ils vont évoluer en tant qu’ingénieur.

En novembre, une initiation au Design Thinking était proposée par Florent Orsoni, Directeur Ville Durable Design Lab à l’Ecole de Design de Nantes. Le ‘Design Thinking’ est une démarche utilisée par les designers face à un projet d’innovation. Il s’appuie sur un processus de co-créativité impliquant des retours de l’utilisateur final. Il s’agit par exemple de mettre en place une équipe pluridisciplinaire, qui rassemble des ingénieurs, des designers, des commerciaux, des communicants et des consommateurs ou usagers pour trouver collectivement une solution à une problématique donnée. Le design thinking permet ainsi de résoudre des problèmes en partant des besoins des utilisateurs

C’est devenu une discipline de management stratégique pour l’entreprise qui réfléchit à son avenir : discipline de management parce qu’il s’agit de fédérer les femmes et les hommes autour d’une projection sur les usages et les marchés à venir et discipline stratégique parce que la création et l’innovation sont les leviers adéquats pour une structure qui doit s’adapter au changement, aux mutations industrielles, à l’internationalisation et la globalisation de l’économie et des cultures.

L’ESTACA renforce sa coopération en Chine avec les meilleures universités mondiales

3

Après avoir rejoint début 2018 le réseau PEGASUS qui regroupe les meilleures universités et écoles européennes en aéronautique, une délégation de l’ESTACA rentre de mission en Chine. Elle a notamment rencontré les dirigeants de l’Université Beihang (Université d'aéronautique et d'astronautique de Pékin), afin de poursuivre et de développer les coopérations entre les deux institutions. L'université Beihang est l’une des plus grandes universités chinoises classée aujourd’hui au premier rang au classement de Shanghai des universités mondiales en aéronautique.

La délégation a également rencontré les dirigeants et les enseignants-chercheurs de l’Université Jiaotong de Pékin, l’une des meilleures universités chinoises dans le secteur ferroviaire, puis de l’Université d’architecture et de technologies de Xi’an et de l’Université polytechnique de Xi’an (8ème au classement de Shanghai en aérospatial), qui célébrait ses 80 ans.

Tous ces rendez-vous renforcent les relations de l’ESTACA avec ses partenaires chinois et laissent présager de futures collaborations fructueuses pour des échanges d’étudiants et de nouveaux projets en Recherche.

Les étudiants du club fusées au Congrès International d’Astronautique

1

Rendez-vous incontournable dans le monde du spatial, le congrès international d’astronautique (IAC) regroupe les scientifiques, universitaires, ingénieurs, représentants d’agences ou d’industriels du secteur spatial du monde entier. Du 1er au 5 octobre, six étudiants de l’association ESTACA Space Odyssey (ESO) ont présenté leur fusée expérimentale Aeris II. Les industriels et le public ont découvert les spécificités de ce véhicule : l’ogive rainurée, la bague Yo-Yo De-Spin et le réservoir de la fusée. Les membres d’ESO ont aussi pu assister à la conférence « Heads of agencies » avec les dirigeants des agences spatiales de l’ESA, NASA, etc.

De retour du congrès, les étudiants se concentrent déjà sur le futur modèle Aeris III.

Grâce au dynamisme des étudiants depuis 2013, l'ESTACA est l'école française la plus représentée à l'IAC. Cela renforce la notoriété internationale de l’Ecole et de l’association ESO. Industriels et organisations se montrent très intéressés par les parcours des étudiants mettant en avant projets, sens pratique et connaissance de l'industrie.

Les associations automobiles sur le circuit de Linas Montlhéry

2

Dans le cadre du récent partenariat signé avec l’UTAC-CERAM lors du Mondial de l’Automobile, l’ESTACA a organisé un évènement exceptionnel à l’attention des partenaires de l’ESTACA, des sponsors des associations et des journalistes. Ils ont notamment pu découvrir les différents véhicules des associations automobiles et motos de l’Ecole sur le circuit historique de Linas Montlhéry :

Tse-tse, le véhicule à pile combustible en fibre carbone à haut rendement énergétique de la PV3e Laval et Calypso, le véhicule thermique de la PV3e Saint-Quentin-en-Yvelines qui est arrivé 3ème au dernier Shell Eco Marathon de Londres, dans la catégorie moteur à combustion interne, en parcourant 1502.4 km avec 1 litre d’essence.

La FSE02 d’ESTACARS, qui est la première monoplace électrique française à participer à la compétition internationale "Formula Student". L’association EFT a également présenté son projet de véhicule EC 02 qui concourra pour la prochaine saison.

ITD a exposé son projet JEMA 630, sa voiture de course qui participe au championnat de France de course automobile TTE (Trophée Tourisme Endurance) et a fait rouler sa voiture IVR-S, un prototype de course destiné au plaisir du pilotage.

Moto Tech a montré ses deux motos, la Suzuki GSX-R 750 et la Yamaha 250 YZF

MEKA, le team karting engagé en championnat de France (catégorie endurance KFS 150) a présenté ses différents karts.

Les associations RACE de Laval et Saint-Quentin-en-Yvelines était également sur place avec leurs voitures de collections restaurées ou des pièces de moteurs anciens.

Pour avoir un aperçu de cette journée, découvrez les reportages d’Autoplus et TV78 :
https://www.autoplus.fr/actualite/Estaca-Ecole-Etudiants-Formation-Video-1533004.html

https://www.tv78.com/estaca-les-etudiants-concepteurs-de-vehicules-innovants/