fbpx
bandeau Hero Presse
  • Liste des actualités

Solidarité Covid-19 Le Fablab ESTACA mobilisé pour fabriquer des visières

Actu avril2020 fablab visiereUn Fablab opérationnel depuis le début du confinement…

Depuis mercredi dernier, le Fabmanager de l’Ecole, Pierre Emmanuel Mangin, a lancé les imprimantes 3D du Fablab ESTACA pour répondre au besoin de visières exprimé par l’Unité Mobile des Premiers Secours de Paris (UMPS).

Il explique : « Avant la fermeture de l’Ecole, nous avions pris la décision de déménager le matériel du Fab lab pour pouvoir continuer à assurer la production de pièces pour les projets des étudiants malgré le confinement. » Ces dernières semaines il avait par exemple travaillé sur des pièces pour le véhicule énergétique de la PV3e ou d’autres de l’association ESO. Il avait aussi continué de travailler sur la production d’une pièce pour les essais expérimentaux d’un projet d’initiation à la recherche des étudiants de 4e année (projet PIRATE).

… qui adapte sa production à l’urgence de la situation sanitaire

Mais lorsqu’il a su que le matériel du Fab lab ESTACA pouvait être utile pour aider des secouristes dans leur lutte contre le coronavirus, il n’a pas hésité. En rupture de stock, comme les masques, les visières sont utilisées par les d’établissements de santé, les services de premiers secours mais également les livreurs. Elles ont l’avantage d’être réutilisables, désinfectables et surtout imprimables en 3D. Avec les imprimantes du Fablab ESTACA, Pierre Emmanuel Mangin a pu fabriquer en 48 heures une cinquantaine de supports de visières remis à l’Unité Mobile des Premiers Secours de Paris jeudi soir. Depuis, une centaine de montures de visières ont été imprimées et il a été sollicité pour créer d’autres pièces qui sont en train d’être imprimées.

Pierre-Emmanuel Mangin a été interviewé sur France Bleu par le journaliste Franck Duret à propos de son implication solidaire. Vous pouvez l’écouter sur le podcast, à 2h30 : https://www.francebleu.fr/emissions/france-bleu-paris-matin-info-trafic-mobilite-en-temps-reel/107-1

Les secouristes de l’ l’Unité Mobile des Premiers Secours de Paris (UMPS) ont apprécié l’aide bienvenue de l’ESTACA :

Capture UMP75 estaca

Admissions 2020 : des procédures adaptées

actu covid19 admission mars2020

Suite aux directives du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, les procédures d’admissions à l’ESTACA seront adaptées cette année à la situation sanitaire. Pour les élèves en terminale, le Concours Avenir a été dans l’obligation de supprimer les épreuves écrites et les entretiens de ses différents processus de sélection.

AVENIR BAC

La sélection via le concours Avenir BAC 2020 se fera sur dossier. Comme les épreuves écrites ne pourront pas se tenir le 8 mai, les candidats seront classés uniquement sur la base de l’étude de leur dossier scolaire. Pour donner suite à cette décision, il n’y aura donc pas de statut grand classé parmi les candidats pour cette édition 2020. Un examen attentif des dossiers scolaires est prévu. Chaque dossier sera évalué grâce à l’expertise acquise au fil des années par le jury.

Cette évaluation sera pour cette année complétée par de nouveaux éléments, notamment:

  • La prise en compte de la moyenne générale du candidat afin d’évaluer l’homogénéité de ses résultats
  • Le classement du candidat au sein de sa classe
  • Tous les éléments de la fiche Avenir (méthode de travail, autonomie, capacité à s'investir, avis sur la capacité à réussir)
  • La note de LV1 des candidats issus de classes à section européenne/anglais seront pris en compte différemment pour ne pas pénaliser les candidats issus de classes majoritairement bilingues
  • Les matières pour lesquelles des notes seraient manquantes (période de maladie, professeur absent etc.) seront "neutralisées" pour ne pas pénaliser les candidats ayant de bons résultats par ailleurs. Ainsi, le classement sera réalisé exclusivement sur les notes disponibles.

AVENIR PLUS ET AVENIR PREPA

La sélection en admissions parallèles via la procédure AVENIR PLUS est en cours avec des entretiens à distance

Le calendrier de la procédure Avenir plus est maintenu. Chaque candidat admissible à l’oral reçoit une proposition d’entretien qui se déroule à distance par visioconférence. L’ESTACA proposait déjà cette solution en cas d’éloignement géographique et ce moyen d’échange communication est tout aussi efficace pour prouver sa motivation.

Pour les élèves en CPGE, la procédure sera prochainement confirmée par le concours Avenir Prépas en fonction du calendrier retenu par la Banque e3a – Polytech.

Le service Admission de l’ESTACA reste dans les cas mobilisé et disponible pour répondre à toutes vos questions.

N’hésitez pas joindre Marion Blanchard :
ou +33176521107

GEMINI, un nouveau véhicule énergétique hybride

Gemini véhicule hybride - Shel Eco MarathonL’association du Projet de Véhicule Energétique de l’ESTACA (PV3e) concourt depuis 30 ans au Shell Eco-marathon, une compétition unique en son genre qui met au défi les étudiants de concevoir, construire et piloter les véhicules les plus performants possibles en matière d’efficacité énergétique.

Objectif de la course : parcourir le plus de kilomètres possibles avec l’équivalent d’1 litre de carburant. Les véhicules réalisent un nombre de tours prédéfini sur le circuit, et ce dans un temps donné. Les organisateurs calculent leur efficacité énergétique et nomment un vainqueur pour chaque catégorie et chaque classe d’énergie.

Pour la prochaine édition de 2021, l’association sortira des sentiers battus et intègrera la catégorie « Urban Concept » avec un nouveau véhicule baptisé GEMINI. La différence avec le précédent ? « Cette fois-ci, nous sommes en train d’imaginer une voiture du futur avec un look de tous les jours : des phares, des essuie-glaces et des clignotants » explique Robin Giraud, président de l’association. La compétition prévoit également un modèle différent d’épreuve sur circuit : une fois lancée, il faudra être en mesure de s’arrêter tous les kilomètres et de redémarrer ! Si l’aventure de la PV3e passionne cet étudiant en 3e année, c’est parce « qu’on y fait vraiment tout nous-même. C’est rare de pouvoir dire qu’on a conçu l’ensemble des pièces d’un véhicule ».

Un nouveau véhicule avec une technologie hybride: électrique et moteur thermique

Pour ce nouveau véhicule, les étudiants ont choisi d’intégrer une technologie hybride en ajoutant une partie électrique à leur moteur originel thermique. Ainsi, ils pourront récupérer de l’énergie à l’arrêt et la redistribuer lors du redémarrage pour économiser toujours plus de carburant.

Aujourd’hui, les moules de la monocoque en carbone sont prêts. Conçus sur les logiciels Catia et Altair OptiStruct™, ils ont été fabriqués par une entreprise partenaire voisine de l’Ecole. Les étudiants attendent avec impatience la reprise de leurs activités pour voir leur véhicule GEMINI prendre réellement forme.

S’engager pour participer à la mobilisation générale face à la situation sanitaire

Breve4news

 « Face à la crise sanitaire du Covid-19, un appel des réserves opérationnelles a été lancé dans de nombreux départements pour avoir plus de bénévoles au sein des ADPC (Associations Départementales de la Protection Civile). En Mayenne, alors que l’association compte habituellement 50 licenciés, dont je fais partie depuis octobre, 400 bénévoles se sont manifestés ! 

La protection civile a besoin de volontaires sur de nombreux domaines : des secouristes, bien sûr, qui peuvent appuyer jour et nuit le SAMU, les pompiers, le personnel hospitalier dans l’accueil et le déplacement des malades, mais aussi des logisticiens qui assurent des missions d’appui comme l’installation de structures, des inventaires, la mise en application des gestes barrières dans certaines situations, etc. Pour ma part, j’ai par exemple participé à une mission d’aide pour préparer des logements sociaux individuels pour les personnes sans-abris qui sont d’habitude hébergés dans des structures collectives.

La protection civile reste vigilante à protéger ses bénévoles, les logisticiens ne sont par exemple pas autorisés à être en contact avec les malades. Tout le monde peut donc s’engager

Je suis investi dans les associations étudiantes de l’ESTACA (PEGASE, ITD, BDS…) mais m’engager dans la Protection Civile permet de rencontrer des gens différents, de s’ouvrir aux autres. Dans la période de crise que nous vivons en ce moment, cela me semble d’autant plus important de se rendre utile. Ce serait pour moi trop frustrant de rester chez moi en sachant qu’il m’est possible d’aider. Cela ne me prend pas tant de temps que cela, l’emploi du temps est assez souple, il n’y a pas de caractère obligatoire quant à la disponibilité. Et avec le confinement, j’ai du temps libre entre les cours à distance de l’Ecole et les créneaux dédiés au travail en autonomie !

J’encourage vraiment chacun à se rapprocher des différentes associations (Protection Civile, la Croix Rouge ou autre…) qui proposent des actions bénévoles très enrichissantes. Il n’y a pas besoin d’avoir de compétences particulières, on est formé au fur et à mesure…

Les étudiants de Model Ouest récompensés lors d’un challenge de drones

Actu MBDA mars2020MBDA, société industrielle du secteur aéronautique et spatial, leader dans la conception de systèmes de missiles, propose aux étudiants d’inventer le futur des systèmes de défense à l’occasion du Track & Map Challenge. Les équipes engagées dans la compétition doivent imaginer un dispositif capable de cartographier des installations militaires en toute discrétion, en vue d'une opération des forces spéciales. Le sujet proposé cette année : un équipement militaire contenant des données ultrasensibles a été subtilisé et stocké sur un site en territoire ennemi. Il faut absolument récupérer cet équipement dans les plus brefs délais.

Pour répondre à cette mission, les étudiants de l’association Model Ouest de l’ESTACA ont imaginé Birdrone, un drone ornithoptère dont la structure et la mécanique de vol de l’aéronef sont inspirés du bio mimétisme. Ce drone est équipé d’un système GNSS (Géolocalisation et Navigation par un Système de Satellites) et d’un logiciel de reconnaissance de forme pour assurer le guidage du drone vers la cible. La photogrammétrie permettra de réaliser un fichier 3D interactif de la zone ennemie pour l’acquisition et le traitement des données.

Le concept a retenu l’attention du jury : ESTACA a obtenu la seconde place au classement sur 250 équipes de différentes nationalités engagées dans la compétition.

Flux d'actualités

feed-image Abonnez-vous