bandeau Hero Presse

L’automobile, un secteur en mutation

Actu focus automobileLa production mondiale de véhicules des constructeurs français a augmenté de 11%, la construction automobile française est au 2ème rang européen, tout comme son industrie équipementière. L’industrie automobile est la 2ème branche en terme de budget de recherche et développement (R&D) au sein des entreprises et elle emploie 2,182 millions de personnes (emplois directs et indirects) soit 8% de la population*.

Dans ce contexte très favorable, les diplômés de la filière automobile ESTACA trouvent un emploi très facilement à la sortie de leurs études : 98% des diplômés 2017 étaient par exemple en activité moins d’un mois après l’obtention de leur diplôme. Leur profil de passionné pragmatique et opérationnel est très apprécié des recruteurs. Leur formation, pendant quatre ans dans la filière automobile, qui comprend de nombreux stages, mais aussi des enseignements et projets professionnels encadrés par des ingénieurs en activité, des projets associatifs techniques, leur donnent une connaissance approfondie du secteur et cela fait toute la différence par rapport à des diplômés d’écoles généralistes.

La mutation du secteur, avec l’arrivée par exemple des véhicules connectés et autonomes ou encore le développement des moteurs électriques, laisse présager une période d’innovation riche en défis passionnants à relever pour des ingénieurs. Environnement, sécurité, confort, fiabilité, optimisation énergétique, tels sont aujourd’hui les principaux axes de recherche des industriels du secteur automobile pour concevoir les nouveaux véhicules de demain.

Equipementiers ou grands constructeurs ont besoin d’ingénieurs pour trouver de nouveaux produits, de nouvelles technologies, de nouveaux procédés de fabrication, mais aussi pour faire des essais, organiser la production, étudier le marché. De nouvelles PME apportent également des solutions innovantes en matière de mobilité urbaine, systèmes embarqués et véhicules communicants.

La filière automobile de l’ESTACA prépare à l’ensemble de ces métiers via sa formation ingénieur mais aussi grâce au Mastère spécialisé® Embedded Lighting Systems et son nouveau programme Véhicules Autonomes et Connectés (diplôme d’ingénieurs).

* Sources : comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV), Eurostat, INPI, Bipe, INSEE.

Mots-clés: Insertion, Automobile