fbpx
bandeau Hero Presse

Expérimenter l’apesanteur en participant à un vol en zero G

Actu 2021 eirbiUne expérience scientifique menée par un groupe d’étudiants de l’ESTACA a été sélectionnée pour participer à un vol parabolique du CNES et Novespace. Après un an de travail encadré par un enseignant-chercheur de l’Ecole pour monter leur expérimentation sur la convection naturelle de chaleur en apesanteur, les étudiants du projet EIRBI ont eu la chance de pouvoir voler dans l’A310 Zéro G et de vivre les sensations d’apesanteur que connaissent les astronautes dans l’espace : une expérience inoubliable !

 

Un an pour préparer une expérience scientifique

Sophie, Adrien, Hugo et Florian, actuellement étudiants de 4e année en filière spatiale ont travaillé pendant un an pour monter de A à Z une expérience sur la convection de chaleur. Il s’agissait de mesurer si les variations de température étaient différentes en apesanteur et sur terre, en visualisant l’instabilité de l’écoulement. Pour Hugo, cette phase de préparation a été très riche et formatrice :

« C’était une découverte du monde de la recherche et je suis très fier d’avoir pu, à mon niveau d’étudiant, répondre à des questions qui pourront être utiles aux astronautes plus tard. Grâce à une meilleure compréhension de la convection naturelle en impesanteur, peut-être pourrons-nous un jour faire cuire tous nos aliments dans l’espace ? On pourrait même mieux comprendre les phénomènes naturels qui se passent sur d’autres planètes avec une pesanteur différente. »

 

L’expérience inoubliable du vol en zéro G

Fin septembre, les étudiants sont donc partis à Toulouse pour embarquer leur expérience à bord de l'Airbus A310 Zéro G de Novespace. Cet avion permet d'accéder à l’apesanteur lors de vols « paraboliques », pendant lesquels l’avion suit une trajectoire en forme de cloche. Au cours du vol, l’A310 Zéro G réalise une trentaine de paraboles de 22 secondes chacune. C’est au moment des paraboles que les étudiants ont réalisé leurs mesures sur la convection naturelle dont les résultats sont prometteurs. Ce vol a aussi été l’occasion de vivre les sensations d’apesanteur ressenties par les astronautes dans la station spatiale internationale. Selon Hugo :

« C’était une expérience incroyable et indescriptible. En fait il faut le vivre pour le comprendre. De la première à la dernière parabole, chaque phase d’entrée en apesanteur m’a surpris. Et dire que les astronautes dans l’ISS vivent ça tous les jours ! »

Mots-clés: Associations, Spatial, Fonds de dotation

Flux d'actualités