bandeau Hero Presse

Travailler dans l’aéronautique, un secteur dynamique et innovant

zoom

Le marché de l’aéronautique mondial se porte bien : les constructeurs pensent doubler leurs flottes, le trafic aérien ne cesse d’augmenter, les avions vieillissants doivent être remplacés, etc. Selon une étude récente réalisée par Teal Group et AeroDynamic, la France tire bien son épingle du jeu et reste numéro deux mondial derrière les Etats-Unis et devant la Chine. « En 2018, l'industrie aéronautique française devrait poursuivre sa croissance ininterrompue depuis 2009, notamment en recrutements, après une année 2017 "record" en termes d'activité, à 64 milliards d'euros (+6 %) », annonçait le président du Gifas (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales).

Tous les enjeux d’avenir se portent sur la mutation du secteur et sa transformation numérique. L’innovation est au cœur des stratégies : réduction de l’empreinte environnementale des avions, allégement des appareils, réduction de la consommation de carburant ou encore hybridation des moteurs, développement et intégration des commandes électriques, etc.

Etre ingénieur dans l’aéronautique, c’est travailler à la conception ou à l’exploitation des aéronefs (avions, hélicoptères, ballons, drones) et des systèmes embarqués. Cela peut être assurer la conduite technique de programme de développement, réaliser des essais au sol ou en vol, développer les méthodes de production, optimiser les processus qualité, prospecter et négocier les contrats.

 Les étudiants ESTACA en aéronautique sont formés pour ça. Ils intègrent la filière aéronautique dès la deuxième année du cursus en 5 ans et acquièrent une connaissance approfondie du secteur pendant 4 ans. 12 mois de stages et une période à l’international viennent consolider leurs compétences et leur projet professionnel. Les entreprises partenaires le disent,  ils les apprécient car ils sont parfaitement opérationnels à la sortie de l’Ecole. D’où l’intérêt que portent les industriels aux diplômés ESTACA et l’excellent taux de placement constaté : ils sont tous en activité dans les 2 mois qui suivent la fin de leurs études (enquête CGE 2019).

Alors, si l’aéronautique est le secteur que vous rêvez d’intégrer, l’ESTACA vous aidera à déployer vos ailes.

Mots-clés: Formation, Insertion, Aéronautique, Fonds de dotation

Flux d'actualités