fbpx
bandeau Hero ecole

Antoine Amrouni-Keiling

Antoine_Amorouni

Antoine Amrouni-Keiling - Promo 2011

Participer à un projet spatial international ...

En 4e année, j'ai collaboré avec des étudiants de l'Université d'Alabama à Huntsville sur un projet proposé par la NASA pour le retour d'échantillons dans le cadre d'une mission sur Mars. Nous étions trois équipes composées d'étudiants américains et français et chacune devait proposer sa solution. Après une première rencontre en début d'année, nous avons travaillé chacun de notre côté avec des rendez-vous bi-hebdomadaires, comme peuvent le faire des sous-traitants qui travaillent pour un industriel. En juin, nous sommes allés à Huntsville présenter nos projets devant un jury composé entre autre de représentants de la NASA et de Lockheed Martin. Mon équipe a remporté la compétition. Le responsable américain du projet m'a proposé de rédiger un article sur notre solution et j'ai été invité en octobre dernier au Congrès International d'Astronautique qui se tenait à Prague. J'ai pu présenter notre projet devant tous les grands acteurs de l'aérospatial et surtout assister aux différentes présentations des chercheurs et ingénieurs du monde entier. C'était une expérience très enrichissante qui m'a encouragé dans mon objectif de travailler pour une agence spatiale ...

Benoit Surroca

benoit SurrocaBenoit Surroca,
étudiant en 5ème année Ferroviaire

Découvrir les réseaux ferrés à travers le monde…>

J’ai découvert la richesse des technologies des Transports Guidés pendant mes premières années à l’ESTACA lors des cours d’initiation de Monsieur Ciais, ingénieur à la SNCF. J’ai vite compris que c’était un secteur en pleine mutation avec de nombreux débouchés en France mais aussi dans les pays émergents. J’ai donc décidé de profiter de mes années de formation pour partir à l’étranger découvrir les réseaux ferrés hors de France. Après un premier stage d’exécution en Irlande, j’ai été stagiaire dans les services de maintenance et de gestion des infrastructures de l'opérateur ferroviaire national hongrois.

En 3e année, j’ai eu l’opportunité de partir en semestre d’études à Prague à la « Czech Technical University ». C’est une université très riche et accueillante pour les étudiants internationaux. Je suis parti au Japon chez Toshiba pour un stage d'ingénieur assistant en traction ferroviaire et en signalisation. Et enfin, pour ma 5e année, je ferrai un semestre d'études à l’Université d’Aéronautique de Pékin (BUAA). A travers ces différentes expériences sur le terrain, je pense que j’aurai vu de près les besoins des différents pays en matière de développement des réseaux ferrés mais aussi des structures légères pour la mobilité urbaine.

Lionel Becquart - Ingénieur Qualité

lionel-becquart

Lionel Becquart, promo 2008, ingénieur Qualité, ALSTOM Transport

Commencer sa carrière en Chine puis évoluer en ingénieur qualité

J’ai commencé ma carrière chez Alstom Transport en Chine dans le cadre d’un contrat de volontariat International (VIE) alors que j’étais encore étudiant en 5e année à l’ESTACA. Je suis ensuite resté quelques années en Chine pour réaliser des essais de performances puis travailler à l’amélioration de fiabilité sur le métro de Shanghai. A mon retour en France, je me suis orienté vers une fonction qualité, je suis actuellement « Flying Doctor ». Mon rôle est d'intervenir sur les problèmes techniques majeurs rencontrés sur nos matériels en service pour aider à identifier au plus vite l'ensemble des causes du problème. Mon intervention comporte unecomposante technique puisque je fais le lien entre des experts des différents sous-systèmes impactés, mais aussi une composante humaine et managériale car il s’agit également d’animer des équipes en fédérant les idées de chacun pour avancer. Je me rends compte aujourd’hui que l'Estaca m'a permis d’acquérir une large vision technique de tout le système de transport ferroviaire. Cela me permet d'avoir une très bonne compréhension globale des situations et de côtoyer des experts de différents domaines auprès desquels je renforce mes connaissances techniques de détails.

Nicolas Chaussard

nicolas-chaussardNicolas Chaussard,étudiant de 5e année, président de l'Estatrain

J'ai choisi d'intégrer l'ESTACA par passion pour le monde ferroviaire

Pouvoir me spécialiser au plus tôt, et rencontrer d'autres étudiants partageant ma passion constitue une motivation essentielle. Les échanges avec les enseignants issus des grandes entreprises du secteur et les contacts avec les anciens élèves, nous permettent de commencer à tisser un réseau de relations. L’importante vie associative est un autre atout de l’ESTACA : je suis pour ma part investi dans plusieurs associations dont l'Estatrain, qui a pour objectif de développer des activités liées au monde ferroviaire. Au programme l’an dernier : visite des ateliers de maintenance de rames TGV et tramways, de l'Agence d'Essais Ferroviaires, du Centre d'Ingénierie du Matériel de la SNCF et participation à une campagne d'essais à bord d'une voiture de mesures. Nous organisons également des conférences ou tables rondes avec des experts, et nous souhaitons lancer cette année un projet de modélisme ferroviaire. Toutes ces activités nous permettent d’appréhender concrètement ce que nous étudions en cours, et d'acquérir de l'autonomie. Nous sommes en effet seuls responsables des projets que nous mettons en oeuvre et ce n'est pas toujours simple d'arriver là où l'on veut... c'est très formateur !

Clément Buffard - promo 2011, ingénieur ferroviaire

buffardClément Buffard,
promo 2011, Ferroviaire

Vivre au milieu des acteurs du monde ferroviaire

Après deux ans de classes préparatoires, j’ai choisi d’intégrer l’ESTACA car c’était la seule école qui proposait une spécialisation dans le secteur ferroviaire. J’ai rapidement rejoint l’association Estatrain qui permet d’approcher les professionnels du secteur. Nous organisons des conférences sur les problématiques et technologies des transports guidés comme la très grande vitesse, la mobilité urbaine ou les grands projets internationaux. Nous visitons des centres d’essais ou de production à la SNCF, la RATP, chez Alstom, etc.  A travers ces activités, j’aborde de manière plus concrète les métiers du secteur ferroviaire et je commence à me créer un réseau de contacts. Mais la richesse de la vie associative, c’est aussi les liens qui se créent entre étudiants autour de projets communs dont nous avons l’entière responsabilité.