bandeau Hero Presse
  • Communiqués de presse
  • Novembre 2017 - Cordée de la réussite : Quand ESTACA créé un aéroglisseur avec des lycées pour susciter des vocations

Novembre 2017 - Cordée de la réussite : Quand ESTACA créé un aéroglisseur avec des lycées pour susciter des vocations

Jeudi 16 novembre, ESTACA officialise le lancement d’un nouveau projet pédagogique à destination des lycéens des Yvelines. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des « Cordées de la Réussite », consistera pour 17 élèves du lycée Louis Berliot de Trappes et du lycée professionnel Duchesne de la Celle-Saint-Cloud à concevoir et créer un aéroglisseur avec l’appui des étudiants de l’association PEGASE. En proposant ce défi, l’association expérimente de nouvelles méthodes pour faire naître le goût des sciences chez les plus jeunes et ainsi les encourager à se tourner vers des formations d’ingénieurs.

Une expérience concrète et ludique pour inciter les lycéens à s’engager dans les filières scientifiques

A PROPOS DE PÉGASE

L’association PÉGASE (Projet d’éveil général aux activités scientifiques à l’école), de l’ESTACA initie les enfants aux sciences à travers des expériences et des projets ludiques. Depuis 25 ans, l’association intervient dans les écoles, les collèges, les lycées ainsi que les hôpitaux pour sensibiliser les plus jeunes aux métiers de l’ingénierie et pour encourager la poursuite d’études au sein de filières scientifiques.
Les « Cordées de la Réussite » est un programme national qui vise à favoriser l’accès à l’enseignement supérieur des jeunes, quel que soit leur milieu socio-culturel. C’est la première fois que l’action de l’association PÉGASE s’inscrit dans le cadre de cette initiative portée par le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

ESTACA, fidèle à son modèle de pédagogie par projet, propose une expérience pratique et innovante aux élèves des lycées de Trappes et de la Celle-Saint-Cloud : concevoir et fabriquer un aéroglisseur (véhicule terrestre ou marin qui glisse sur un coussin d’air à l’aide de propulseurs classiques). Si l’objectif vise la fabrication d’un prototype pilotable, il s’agira surtout pour les élèves de développer des connaissances et d’être initiés à l’ingénierie des transports par le biais d’un travail en groupe.

Un projet d’ingénierie accessible à tous, pour déconstruire les préjugés sur le métier d’ingénieur

Pour concevoir cet aéroglisseur, le niveau des lycéens en sciences ou en physique importe peu. L’accent est mis sur la capacité à proposer des idées et à travailler en équipe à l’instar de tout projet d’ingénierie. Au cours de l’année scolaire, chaque lycéen sera impliqué sur les missions suivantes à raison d’une séance de travail de 2 à 3 heures toutes les deux semaines :

  • La vérification des hypothèses, calculs et analyses de l’étude préliminaire ;
  • L’étude architecturale des systèmes embarqués (propulseurs, direction, etc.) ;
  • Le choix des composants ;
  • Le montage ;
  • Les essais sur le prototype ;
  • La validation des essais ;
  • L’optimisation du prototype.

L’objectif, à travers cette expérience ludique, est d’ouvrir les yeux des plus jeunes sur les voies d’accès aux études supérieures et surtout de casser certaines idées reçues sur des métiers qui semblent parfois inaccessibles à certains, garçons comme filles. Pour lancer le projet, l’ESTACA accueille les lycéens au sein de l’Ecole ce jeudi 16 novembre pour leur faire découvrir les projets menés par les étudiants de l’ESTACA et le Fab Lab.

Ce projet est soutenu par la région Ile de France, l’agglomération de Saint Quentin en Yvelines et la Fondation FACE qui assure le tutorat individuel des lycéens et organisera des visites d’entreprises du territoire.