fbpx
bandeau Hero ecole

A propos des classements

Les classements publiés dans la presse doivent être pris avec prudence. Selon les méthodes d’enquêtes et les critères valorisés, les résultats diffèrent beaucoup d’un support à un autre et d’une année à l’autre. Ils ne reflètent pas toujours le niveau réel des écoles. Les enquêtes sont souvent réalisées à partir d’informations fournies par les écoles qui ne sont pas faciles à vérifier. Les classements valorisent aussi certains critères plutôt que d’autres et ils comparent souvent des choses qui ne sont pas comparables.

Des journalistes comme Karine Darmon dans Studyrama explique ainsi « En somme, cela revient à comparer les secteurs d'activité les uns aux autres, certains étant plus porteurs que d'autres, certains évoluant d'une année à l'autre selon les besoins économiques. La tendance favorise actuellement les secteurs des technologies de l'information, de l'énergie, du BTP. Faut-il laisser pour compte des secteurs de niche et donc des écoles dont l'enseignement repose sur des créneaux certes plus pointus, qui offrent des carrières prometteuses et garantissent une insertion professionnelle?" (à retrouver sur STUDYRAMA

Vous trouverez donc ci-dessous quelques classements dans lesquels l’ESTACA a été citée, à titre indicatif, mais ils sont très hétérogènes et réducteur par rapport à la réalité des moyens mis en œuvre à l’ESTACA et la notoriété de l’Ecole auprès des industriels de notre secteur.

  • Ecole
  • Classements
  • Palmarès L’Usine Nouvelle février 2018 : ESTACA au 8e rang parmi les 130 écoles d’ingénieurs françaises

Palmarès L’Usine Nouvelle février 2018 : ESTACA au 8e rang parmi les 130 écoles d’ingénieurs françaises

l-usine-nouvelle

Le palmarès de l’Usine Nouvelle se base sur les données publiées par la CTI et prend en compte l’insertion des diplômés dans la vie professionnelle, l’entrepreneuriat, l’ouverture internationale et la recherche.

Il classe l’ESTACA en 8e position toutes écoles d’ingénieurs confondues et en 2e position des écoles post-bac.

Ce média destiné aux industriels valorise particulièrement le critère de l’insertion professionnelle qui est historiquement un point fort de l’ESTACA.

A titre d’exemple, sur la dernière promotion diplômée, 90 % des étudiants étaient en activité avant l’obtention de leur diplôme. Un étudiant sur deux était embauché au sein de l’entreprise dans laquelle il avait effectué son stage. Le secteur des transports, en pleine mutation, a particulièrement besoin d’experts et le modèle de formation spécialisée proposée par l’ESTACA répond bien à cette demande.

Pour rappel, lors de son enquête auprès des industriels en 2014, ESTACA arrivait première pour l'adaptabilité de ses étudiants-ingénieurs au besoin des industriels.

Découvrez le palmarès et faites votre sélection dans les critères proposés ICI

RangEcoleNote globaleSalaire un an après la sortie (annuel brut, en €)1er emploi à l'étranger
1Polytechnique62.3044 00029.30
2CentraleSupelec, diplôme Centrale54.2043 00031.70
3ESPCI52.6040 00021.10
4ISAE-Supaéro52.2040 50018.10
5Mines Nancy51.9041 50036.30
6Télécom Paris Tech50.9047 50014.90
7UTC49.9041 00011.30
8ESTACA49.6041 75530.80
9ENPC48.6042 00031.30
10ESILV48.1044 00020.50