bandeau Hero Presse
  • Communiqués de presse

Mars 2018 - ESTACA promeut l'enseignement supérieur européen en organisant sa 2ème édition des rencontres internationales

Du 19 au 23 mars 2018, ESTACA, école d’ingénieurs spécialisée dans les nouvelles mobilités organise sa 2ème édition des Rencontres Internationales (ESTACA International Week EIW 2018) sur son campus de Laval. Cet événement a obtenu la labellisation « EHEA Paris 2018 1 » décernée en cette année anniversaire du processus de Bologne, aux établissements qui cultivent et mettent en avant une vision européenne de l’enseignement supérieur. Dans cette dynamique, l’EIW 2018 vise à rassembler des enseignants, des enseignants chercheurs, des représentants académiques et des industriels étrangers et français afin qu’ils débattent au travers de conférences et workshops sur les enjeux technologiques et industriels des transports et de la mobilité à l’échelle mondiale. Cet évènement dont le fil rouge est le « confort des usagers dans les transports autonomes » permettra à l’École de nouer par la même occasion de nouveaux partenariats et collaborations avec des universités internationales et des entreprises locales et nationales.

Une semaine internationale pour confronter les cultures autour des grands défis du secteur des transports

Sur la première partie de la semaine, ESTACA proposera aux étudiants des « teaching days » : deux jours de cours, les 19 et 20 mars, dispensés en anglais par 9 intervenants étrangers. Les étudiants-ingénieurs, qui seront demain amenés à travailler dans un environnement international, suivront des cours techniques sur « les fonctions autonomes dans les systèmes de mobilité » ou encore sur « l’ingénierie système produits ». ESTACA entend ainsi cultiver leur ouverture culturelle sur des thématiques transverses et globales.

Parallèlement, enseignants-chercheurs français et internationaux, doctorants, élèves ingénieurs et industriels partageront autour de problématiques communes liées aux nouvelles mobilités. Du 21 au 23 mars, des workshops thématiques seront proposés autour de la question du « confort des usagers dans les transports autonomes ». Ce thème, fil conducteur des conférences et ateliers, permettra de nombreux échanges autour des domaines de recherche en pointe pour faire évoluer les transports de demain, à savoir :

  • Les nouvelles fonctionnalités des matériaux (bio)composites ;
  • Les véhicules autonomes et communicants ;
  • La qualité de l’air

Pour ESTACA, ces rencontres ont pour but de créer de nouveaux projets de recherche collaboratifs et ainsi de développer ou renforcer ses partenariats internationaux avec les universités et/ou avec les entreprises présentes.

Un événement labellisé, pour promouvoir la France au sein de l’Europe de l’enseignement supérieur

Cette année, le processus de réforme européen dit « processus de Bologne », visant à créer un espace européen de l’enseignement supérieur, fête ses 20 ans. Dans ce cadre, l’EIW 2018 a été labellisé « EHEA 2018 » par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Dans cette dynamique, l’ESTACA recevra sur son campus, durant cette semaine, la Maison de l’Europe de Laval : association qui forme et informe sur la citoyenneté européenne. Elle proposera une conférence intitulée « Comment se former en Europe / Training in Europe ? » afin d’apporter toutes les réponses aux parties prenantes concernées par la mobilité entrante et sortante.

Enfin, toujours dans cette volonté de promouvoir la France à l’international, ESTACA proposera aux participants administratifs étrangers, un atelier de découverte de la langue française et une initiation à la communication interculturelle.

1 - “European Higher Education Area” Paris 2018

ehea 2018 logo label web

Janvier 2018 - ESTACA met le cap sur l'individualisation du parcours étudiant et instaure une semaine de cours électifs sur les grands enjeux de la mobilité

Du 8 au 12 janvier 2018, l’ESTACA propose à ses étudiants de 4ème année une semaine de cours obligatoires sur les grands enjeux technologiques et sociétaux auxquels le secteur des transports est confronté. Dans quelle mesure la généralisation des outils numériques va accompagner l’émergence d’une industrie 4.0 ? Quels sont les apports et les freins liés à l’usage du Big data ? Comment penser la mobilité dans les smart cities ? Ces modules électifs obligatoires font partie intégrante de la formation et feront l’objet d’une évaluation. Ils sont dispensés par des professionnels en activité via une approche à la fois théorique et pratique qui prévoit des ateliers de conception, des workshops ou encore des hackatons. Une initiative qui s’inscrit pleinement dans la démarche d’individualisation de la formation privilégiée par l’ESTACA pour préparer au mieux l’insertion professionnelle de ses étudiants..

Une démarche prospective pour confronter les étudiants aux grandes transformations du secteur industriel

En proposant aux étudiants des campus de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Laval une semaine de cours sur des thèmes d’ouverture transverses à ses quatre filières (automobile, aéronautique, ferroviaire, spatial), l’ESTACA entend développer leurs capacités de réflexion sur des sujets peu abordés au cours de leur cursus. Cette formation obligatoire de 27 heures (2 ECTS) tournée vers l’innovation et les enjeux d’avenir pour les futurs ingénieurs du secteur des transports permettra d’entrer dans une démarche prospective afin de mieux appréhender l’évolution des compétences attendues par les industriels.

Elle aborde des thématiques transverses émergentes qui impactent l’industrie de la mobilité en dépassant la dimension purement technique pour que les futurs ingénieurs prennent la mesure d’un sujet dans sa globalité (marketing, management de l’innovation, design thinking, etc.). Au total, 7 modules de formation sont proposés aux élèves du Campus Paris-Saclay et 4 à ceux du Campus Ouest en Mayenne. Tous sont dispensés par des professionnels experts dans leur domaine, qui travaillent au sein de grandes entreprises, de start-up, de collectivités ou d’écoles. Des visites de sites sont également prévues, notamment de l’usine de STELIA à Meaulte, une référence en matière d’industrie du futur.

Une stratégie pédagogique basée sur l’approche par compétences et des parcours individualisés pour les étudiants

L’instauration de cette semaine de cours électifs est le fruit d’une réflexion engagée par l’ESTACA sur l’évolution de son modèle de formation au regard de la transformation des métiers de l’industrie. Parmi les principes retenus pour que les enseignements dispensés restent en parfaite adéquation avec les compétences recherchées, la mise en place de parcours individualisés pour les étudiants est un axe fort. Cela s’est traduit en 2016 par la création de modules optionnels tels que l’option entrepreneuriat pour accompagner les jeunes talents souhaitant s’essayer à la création d’entreprise, la formation pour obtenir les qualifications de pilote de ligne ou encore la spécialisation en sport automobile créée en partenariat avec Spark Racing Technology.
Cette semaine de cours électifs est cette fois obligatoire pour tous les étudiants de 4e année. Elle vient ajouter une nouvelle brique pédagogique au cursus ESTACA qui vise à former une nouvelle génération d’ingénieurs responsables, qui prendront pleinement part aux mutations technologiques et sociétales à venir.

Les modules de formation proposés sur les deux campus

En collaboration avec ses partenaires industriels (SEGULA Technologies, AKKA Technologies, STELIA Aerospace, Etud Integral, Technology et Stragtegy, STELIA Aerospace) l’ESTACA propose 11 cours au choix.

ESTACA PARIS-SACLAY (Saint-Quentin-en-Yvelines)

Design et design thinking
| Alexandre Lambert • Fondateur de Nudge ID
| Mohamed Dahab • Ingénieur Chef de projet chez ETUD INTEGRAL
Se familiariser avec le design thinking comme méthodologie pour penser la mobilité du futur

Smart city et innovation
| Marie Baudry • Responsable innovation / smart city à la Ville de Puteaux
Repenser la mobilité dans la ville de demain

Stratégie marketing et webmarketing pour les entrepreneurs
| Anne-Laure Rodrigues et Mathieu Raiffe • Créateurs de start-ups
Maîtriser les fondamentaux du marketing et les outils digitaux pour développer un projet entrepreneurial

Lean : management de la performance et de l’amélioration continue
| Rémy Delorme • Expert lean chez Safran
Appréhender les bases du pilotage de la performance en entreprise

Big data et cybersécurité
| Jean-Luc Laurent • Responsable Big data chez Segula Technologies
| Yannick Harel • Expert en cybersécurité chez Technology & strategy
Identifier les apports et les freins liés à l’utilisation du Big data dans l’industrie des transports. Appréhender la vulnérabilité du secteur aux cybermenaces.

Management de l’innovation
| Thomas Garnier • Alumni ESTACA, créateur de start up
| Aymar de la Choue de la Mettrie • Directeur d’AKKA Research chez AKKA Technologies
| Julie Zerbib • Chargée d’affaires spécialisée dans l’accompagnement des start-up à l’INPI
Se familiariser à l’innovation comme philosophie, outil et méthodologie

Industrie du futur : nouveaux process
| Xavier Burtin • Directeur des opérations chez VitrineMedia Enterprise
Comprendre les évolutions de la gestion industrielle liées à la transformation numérique

ESTACA CAMPUS OUEST (Laval)

Smart city et design de service
| Florent Orsoni • Directeur du Ville durable design lab à l’École de design Nantes atlantique
Repenser la mobilité dans la ville de demain

Stratégie marketing et webmarketing pour les entrepreneurs
| Anne-Laurie Rodrigues et Jean-François Laloué • Créateurs de start-ups
Maîtriser les fondamentaux du marketing et les outils digitaux pour développer un projet entrepreneurial

Management de la performance et de l’amélioration continue
| Jean Labadie • Président de Labadis
Appréhender les bases du pilotage de la performance en entreprise

Réalité virtuelle et augmentée
| Alexandre Bouchet • Directeur du centre de réalité virtuelle Clarté
Se familiariser avec les outils de réalité virtuelle et augmentée et à leurs usages dans l’industrie des transports

Novembre 2017 - Cordée de la réussite : Quand ESTACA créé un aéroglisseur avec des lycées pour susciter des vocations

Jeudi 16 novembre, ESTACA officialise le lancement d’un nouveau projet pédagogique à destination des lycéens des Yvelines. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des « Cordées de la Réussite », consistera pour 17 élèves du lycée Louis Berliot de Trappes et du lycée professionnel Duchesne de la Celle-Saint-Cloud à concevoir et créer un aéroglisseur avec l’appui des étudiants de l’association PEGASE. En proposant ce défi, l’association expérimente de nouvelles méthodes pour faire naître le goût des sciences chez les plus jeunes et ainsi les encourager à se tourner vers des formations d’ingénieurs.

Une expérience concrète et ludique pour inciter les lycéens à s’engager dans les filières scientifiques

A PROPOS DE PÉGASE

L’association PÉGASE (Projet d’éveil général aux activités scientifiques à l’école), de l’ESTACA initie les enfants aux sciences à travers des expériences et des projets ludiques. Depuis 25 ans, l’association intervient dans les écoles, les collèges, les lycées ainsi que les hôpitaux pour sensibiliser les plus jeunes aux métiers de l’ingénierie et pour encourager la poursuite d’études au sein de filières scientifiques.
Les « Cordées de la Réussite » est un programme national qui vise à favoriser l’accès à l’enseignement supérieur des jeunes, quel que soit leur milieu socio-culturel. C’est la première fois que l’action de l’association PÉGASE s’inscrit dans le cadre de cette initiative portée par le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

ESTACA, fidèle à son modèle de pédagogie par projet, propose une expérience pratique et innovante aux élèves des lycées de Trappes et de la Celle-Saint-Cloud : concevoir et fabriquer un aéroglisseur (véhicule terrestre ou marin qui glisse sur un coussin d’air à l’aide de propulseurs classiques). Si l’objectif vise la fabrication d’un prototype pilotable, il s’agira surtout pour les élèves de développer des connaissances et d’être initiés à l’ingénierie des transports par le biais d’un travail en groupe.

Un projet d’ingénierie accessible à tous, pour déconstruire les préjugés sur le métier d’ingénieur

Pour concevoir cet aéroglisseur, le niveau des lycéens en sciences ou en physique importe peu. L’accent est mis sur la capacité à proposer des idées et à travailler en équipe à l’instar de tout projet d’ingénierie. Au cours de l’année scolaire, chaque lycéen sera impliqué sur les missions suivantes à raison d’une séance de travail de 2 à 3 heures toutes les deux semaines :

  • La vérification des hypothèses, calculs et analyses de l’étude préliminaire ;
  • L’étude architecturale des systèmes embarqués (propulseurs, direction, etc.) ;
  • Le choix des composants ;
  • Le montage ;
  • Les essais sur le prototype ;
  • La validation des essais ;
  • L’optimisation du prototype.

L’objectif, à travers cette expérience ludique, est d’ouvrir les yeux des plus jeunes sur les voies d’accès aux études supérieures et surtout de casser certaines idées reçues sur des métiers qui semblent parfois inaccessibles à certains, garçons comme filles. Pour lancer le projet, l’ESTACA accueille les lycéens au sein de l’Ecole ce jeudi 16 novembre pour leur faire découvrir les projets menés par les étudiants de l’ESTACA et le Fab Lab.

Ce projet est soutenu par la région Ile de France, l’agglomération de Saint Quentin en Yvelines et la Fondation FACE qui assure le tutorat individuel des lycéens et organisera des visites d’entreprises du territoire.