bandeau Hero Presse

Le spatial, un secteur en pleine effervescence !

zoom spatial Brève 3 actu

Le spatial est un secteur transversal dont les applications sont nombreuses : communication par satellite, observation de la terre, navigation par satellites, lanceurs spatiaux ou encore sciences et vols habités. Il se compose de trois marchés distincts : militaire & défense, scientifique et commercial. Et si ces domaines connaissent des enjeux majeurs en matière de recherche et développement, le marché commercial est celui qui rencontre la mutation la plus forte car il est ouvert à la concurrence. L’arrivée de nouveaux acteurs, dont des startups, pour lesquelles il faut assurer des lancements de constellations de mini, voire nano, satellites en orbite basse, accélère son évolution technologique.

Les étudiants ESTACA qui choisissent la filière spatiale sont formés pour répondre à ses nouveaux défis. Ils intègrent, dès la deuxième année du cursus en 5 ans, des cours spécifiques en aéronautique et spatial. Ils se spécialisent en spatial en  4ème année puis, en dernière année, ils suivent la spécialisation Satellites, Satellites Orbitaux-Véhicules de Rentrée Satellites (SOVR) et véhicules de rentrée. Des partenaires tels qu’Astrium, Arianespace, le CNES, Thales, etc. leur permettent de faire leurs stages dans le secteur qui les passionnent et de sortir de leurs études avec les compétences requises et recherchées par les entreprises. Certains étudiants ont même pu réaliser leur stage au sein de la NASA comme Arthur Descamps.

Et grâce à l’association ESO (ESTACA Space Odyssey), les étudiants peuvent mettre en pratique tout au long de l’année la théorie apprise en cours, en concevant, fabricant et lançant des fusées expérimentales.

La conquête spatiale s’inscrit à l’international. Les deux acteurs principaux sont les Etats-Unis et l’Europe, la France se démarquant avec Arianespace entre autre. L’industrie spatiale représente 260,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires et devrait atteindre 1,100 milliards de dollars en 2030 et devrait continuer à augmenter par la suite.

Mots-clés: Formation, Spatial