fbpx
bandeau Hero Presse

Parcours international : de la césure en entreprise au double diplôme

breve6_PierreBlanchetUne expérience à l'international est obligatoire pour obtenir son diplôme d'ingénieur ESTACA mais quand on découvre la richesse de l’ouverture sur d’autres pays, on a souvent envie de repartir. Et c’est possible à l’ESTACA ! Pierre Blanchet, étudiant en 4ème année en filière aéronautique, est ainsi parti un an en césure pour travailler en Allemagne puis il a enchainé sur un semestre en échange Erasmus en Suède et il envisage de partir l’an prochain aux Pays Bas pour obtenir un double diplôme. 

Un an d’expérience professionnelle en Allemagne

Pierre a choisi de partir un an en césure pour découvrir le monde professionnel sur la durée et dans un domaine un peu différent de celui de ses études à l’ESTACA. Il a intégré la Banque Centrale Européenne en Allemagne, pour développer des solutions innovantes en analyse de données et Big Data. Son poste l’a amené à collaborer avec des professionnels de plusieurs pays et il a découvert la richesse d’un milieu interculturel : « J’ai beaucoup aimé cette immersion tant sur le plan professionnel que personnel : j'ai fait de nombreuses rencontres avec des personnes de tous horizons et sans préjugés ». Cette expérience lui a permis de comprendre qu’il voulait  « travailler à l’international ou en France mais avec des collaborateurs du monde entier ».

Un semestre de formation en Suède

Son année de césure, a donné envie à Pierre de continuer dans cette dynamique de découvertes et il a décidé de profiter de sa formation pour voir d’autres pays d’Europe. Il a donc postulé, dans le cadre des échanges académiques proposés par l’ESTACA, à l’université de Linköping en Suède. Il bénéficie actuellement de cours en aéronautique, sur les métaux et l’environnement mais aussi en business. Il découvre aussi les différences d’approches pédagogiques entre les formations. A Linköping, le volume horaire est moindre qu’à l’ESTACA mais il faut davantage travailler en autonomie. Il apprécie de se concentrer moins longtemps sur les cours et se rend compte qu’il a gagné en efficacité dans son travail personnel. Mais il prend aussi conscience de la qualité de l’encadrement dont il bénéficie à l’ESTACA grâce à la proximité avec l’administration et les enseignants. En Suède, avec plus de 20 000 étudiants, il a davantage le sentiment d’être un étudiant perdu parmi tant d’autres ! 

Et bientôt un double diplôme en vue…

Après ces deux expériences à l’international, Pierre veut aller plus loin et a postulé pour septembre prochain à un Master en Data Sciences à Amsterdam aux Pays-Bas. A l’issue de son année, il sera diplômé de l’ESTACA et d’un master en programmation. C’est le cas, chaque année, pour environ 10% des étudiants ESTACA qui obtiennent un double diplôme. Son rêve à l’issue de ses études : monter une entreprise d’analyse de données pour aider les sociétés à mieux cibler leurs ressources pour aider autrui.

Le conseil de Pierre: « Il faut tout le temps oser, sortir de sa zone de confort, cela ne sert à rien de se poser des limites ! »

Mots-clés: Formation, International , Partenaire, Fonds de dotation

Flux d'actualités