fbpx
bandeau Hero Presse

Concevoir une monoplace de course pour participer à la prochaine Formula Student

Breve7 monoplaceLa Formula Student rassemble des centaines d’équipes d’étudiants venues d’écoles et universités du monde entier pour tester, à travers différentes épreuves statiques et sur circuit, les monoplaces de course qu'ils ont conçues et fabriquées. L’association ESTACA Formula Student (EFT) a été sélectionnée cette année pour participer à la FS East, en Hongrie, l’une des compétitions les plus renommées d’Europe. Etienne Papot président actuel de l’association et Amaury Desroches, futur président, expliquent comment ils ont préparé la compétition.

Qu’est-ce que la Formula Student ?

La Formula Student est une compétition étudiante internationale créée dans les années 1980 par Ford aux Etats-Unis puis importée en Europe. Aujourd’hui l’objectif du challenge est de concevoir, fabriquer et faire rouler une monoplace innovante, performante et économe en énergie, inspirée des Formules 1 professionnelles. Les monoplaces s’affrontent à l’occasion de plusieurs compétitions organisées à travers toute l’Europe, au cours desquelles un jury composé de professionnels du secteur de l’automobile, note les véhicules à travers des épreuves statiques (faisabilité industrielle, financière, etc.) et dynamiques (course). Le but pour chaque équipe est donc de montrer sa capacité à concevoir et mener à bien un projet d’ingénierie automobile dans son ensemble, et pas seulement de participer à une course automobile. Il existe plusieurs catégories : véhicule thermique, véhicule hybride, véhicule électrique et véhicule autonome. En France il y a une dizaine d’équipes, dont deux de l’ESTACA, l’équipe de l’association EFT (ESTACA Formula Team), qui fête ses 11 ans cette année et le projet ESTACARS de Laval.

Comment se passe la sélection à la compétition?

Dès la fin janvier, toutes les équipes passent des tests, avec des questions en ingénierie et sur la compétition, pour la pré-sélection. Il y a une vingtaine de places par catégorie pour 250 à 300 équipes candidates. Ainsi, pour les étudiants de l’EFT, qui compte environ 80 membres, le premier semestre de l’année est consacré non seulement à la fabrication de la monoplace mais aussi à la préparation des QCM : il faut savoir répondre aux questions souvent techniques et pointues le plus vite possible pour avoir une chance d’être sélectionnés ! L’EFT a été sélectionnée cette année pour participer à la FS East, en Hongrie, l’une des compétitions les plus renommées d’Europe.

Ensuite, sur la compétition en Hongrie cet été, le jury de professionnels de l’automobile, note les véhicules à travers des épreuves statiques (faisabilité industrielle et financière) et dynamiques (course). La première partie consiste en l’étude de notre dossier de conception avec notre business plan, nos choix techniques, commerciaux et budgétaires comme si le véhicule était voué à al distribution commerciale. Pour la seconde partie, il y a d’abord un contrôle technique du véhicule pour vérifier la conformité au règlement. Nous bénéficions de 4 à 5 jours pour corriger les éventuels soucis. Et si nous passons cette sélection, nous serons autorisés à rouler ! Sur la piste le jury évalue les capacités du véhicule en terme de freinage, maniabilité, prise de virages …

Pouvez-vous présenter la voiture sélectionnée cette année ?

C’est la 3e monoplace conçue et fabriquée par l’association EFT, la EC03. Elle a demandé 5 ans de travail avant de pouvoir participer cette année à la compétition. L’objectif est de concevoir une voiture toujours plus innovante, performante et économe en énergie en tirant profit de l’expérience des véhicules conçus auparavant. Ce qui distingue le plus ce nouveau véhicule de ceux des autres équipes ce sont ses éléments aérodynamiques (ailerons) importants fabriqués en fibre de carbone. Ils permettent une meilleure performance de la voiture. Nous sommes la première équipe en France à utiliser cette technologie. Nous verrons comment cela est apprécié par le jury….

Qu’est-ce que ça vous apporte ?

A l’EFT, tous les membres ne sont pas de la filière automobile, et c’est ce qui est intéressant : ce sont avant tout des étudiants ingénieux, curieux et qui ont envie de mettre à l’œuvre leurs idées sur un projet concret. Il faut avoir envie d’apprendre, de mener à bien un projet d’ingénieur de A à Z en prenant en compte toutes ses dimensions (technique, financière, etc). Ce qu’on préfère c’est voir de nouveaux membres qui n’y connaissent rien, et qui finissent l’année en ayant appris plein de choses. On apprend ensemble, en partageant notre passion. Le projet EFT c’est avant tout la possibilité de s’épanouir en dehors des cours et de donner une autre dimension à la formation ESTACA en pouvant mettre en application ce qu’on apprend. 

Mots-clés: Vie étudiante, Associations, Automobile, Saint-Quentin-en-Yvelines, Fonds de dotation, Valeurs ESTACA

Flux d'actualités