bandeau Hero Presse

Bien vivre ensemble : ESTACA mobilisée pour lutter contre les discriminations

Actu Bien vivre oct2019La lutte contre les discriminations, le harcèlement et les violences sexistes est une priorité affichée du Ministère de l’Enseignement Supérieur, elle l’est aussi à l’ESTACA. Le bien-être et le bien vivre étudiant, au sein des établissements mais aussi à l’extérieur dans le cadre des activités extra-scolaires, est un élément essentiel de l’épanouissement étudiant pour la direction de l’Ecole. Les discriminations, qu’elles soient liées au sexe, aux mœurs, à l’orientation sexuelle, à l’âge, à l’origine, au handicap, à la nationalité, à la religion ou à la culture, n’ont en effet pas leur place au sein des campus ESTACA.

L’information et la prévention de tous sur ces sujets est essentiel pour que chacun prenne conscience que certaines paroles ou actes qui peuvent paraitre anodins à certains sont blessants pour d’autres.

Afin que cette lutte contre les discriminations ne reste pas qu’un principe théorique mais suscite une vraie prise de conscience, un plan d’action a été mis en place. Un travail collectif a été mené l’an dernier par les référents discrimination avec un groupe d’étudiants volontaires pour évaluer les axes à privilégier. Il a été décidé de mener pour cette rentrée 2019 des actions de prévention ciblées sur la vie étudiante.

Outre une campagne de sensibilisation générale au sein des établissements (affichage, vidéos sur les réseaux sociaux, etc.), des conférences ont été organisée avec des associations spécialisées dans la sensibilisation sur ces thèmes.

Tous les étudiants de première année ont par ailleurs pu bénéficier d’ateliers de théâtre-forum qui permet de faire circuler la parole et d’initier le débat sur des faits de sociétés comme la discrimination et le harcèlement. Des scénettes avaient été préparées par des comédiens avec des étudiants de 3e et 4e année sur des problématiques choisies par eux et vécues pendant leurs études. Ces scénettes ont été présentées aux élèves de première année qui pouvaient intervenir et interrompre le jeu pour prendre la place d’un comédien et proposer une solution. Ce principe du théâtre-forum a permis une forte appropriation de la problématiques et une visualisation immédiate des enjeux en laissant une trace marquante dans l’esprit des étudiants

Enfin au sein du BDE, un pôle humain a été crée. Il est désormais en charge de veiller à ces problématiques autour de l’intégration de tous, du respect et du bien vivre ensemble. Il a notamment mis en place des actions de prévention pour les week-end d’intégration et les soirées étudiantes.

Mots-clés: Vie étudiante, Formation, Associations

Flux d'actualités