bandeau Hero ecole
  • Ecole
  • Témoignages
  • Farah Bourokba, étudiante en 4e année, en immersion à Kourou pour travailler un an sur le lanceur Ariane 5

Farah Bourokba, étudiante en 4e année, en immersion à Kourou pour travailler un an sur le lanceur Ariane 5

farah-bourokba-webA la fin de ma 4e année, j’ai décidé de partir un an en immersion à Kourou. J’ai intégré le service Méthode et Maintenance de Cegelec Space. Nous sommes quatre étudiants de l’ESTACA en immersion ici chez Cegelec ou au CNES, cinq ou six autres sont passés pour quelques mois dans le cadre de stage de 4 ou 5e année. Pour ma part, j’ai une mission très opérationnelle : je suis la mise en place des équipements de la table de lancement d’Ariane 5, de leur arrivée sur place à leur installation sur la base de lancement. Je fais partie d’une équipe d’une dizaine d’ingénieurs. J’ai particulièrement  travaillé  sur les bras cryotechniques,  un dispositif articulé qui porte la liaison ombilicale utilisée pour remplir ou vidanger le réservoir du lanceur avant le décollage de la fusée.

En passant mes journées sur le centre spatial devant le lanceur,  j’ai l’impression de réaliser mon rêve d’enfance ! C’est vraiment l’aboutissement pour moi de mes années de formation à l’ESTACA et je suis encore plus motivée pour continuer sur cette voie. J’ai déjà trouvé mon stage de 4e année : je vais partir en Allemagne chez Astrium pour six mois travailler sur le deuxième étage d’Ariane, avec sans doute quelques missions à Kourou.