bandeau Hero ecole
  • Ecole
  • Témoignages
  • Farah Bourokba, étudiante en 4e année, en immersion à Kourou pour travailler un an sur le lanceur Ariane 5

ESTACA : une école à produire des passions

temoignage-hambourgPaul-Henri CONTE BOURGES, étudiant en 4e année, président de l’ESTATRAIN

Etant intéressé par les trains depuis petit, c’est tout naturellement que je me suis impliqué au sein de l’ESTATRAIN. Notre association apporte un volet pratique à la formation, en proposant à nos 60 membres de nombreuses visites comme celles de centres de fabrication ou de maintenance, la participation à des conférences techniques, à des rencontres avec les anciens élèves de la filière ainsi qu’à des salons ferroviaires.

C’est notamment le cas du salon InnoTrans de Berlin, sur lequel nous tiendrons le stand de l’ESTACA du 23 au 27 septembre prochain. Avec 2 500 exposants sur plus de 150 000 m2, c’est une très belle illustration de ce que nous voyons de manière théorique en cours. C’est également une bonne manière de développer notre réseau et de faire connaître l’ESTACA, pour développer des partenariats (comme celui avec la Deutsche Bahn, concrétisé suite à InnoTrans 2012) et rencontrer de nouveaux acteurs.

L’ESTACA est pour moi une école à produire des passions : tout le monde ne rentre pas passionné, mais la formation est faite de telle manière que nous sommes interpellés et intéressés. Au sein de l’Ecole, nous travaillons donc sur l’image du ferroviaire auprès des étudiants, pour les sensibiliser aux problématiques de ce domaine. L’ESTACA étant la seule Ecole à offrir cette formation en Europe, ils doivent réaliser que ce choix de spécialité fait d’eux des candidats aux compétences uniques et reconnues.